L’autre jour je lisais l’annonce d’Exoclick qui proclamait fièrement que grâce à eux les webmasters peuvent récupérer le trafic “volé” par les tubes.

En voyant ça je me suis dis que ceux qui ont perdu ce trafic apprécieraient sûrement de savoir qu’en plus c’est pas cher.

Comme prévu le thread est parti en drama mais au milieu de ceux qui gueulent contre Exoclick et les tubes, certains ont dit clairement vouloir tester l’achat de trafic.

C’est pas que l’achat de trafic de tubes soit une chose nouvelle sur le marché fr, quasi tous les sponsors et certains webmasters le font déjà.

Ce qui est nouveau c’est que des webmasters fr s’intéressent au truc et le disent publiquement sans se prendre la tête.

C’est une évolution importante sur le marché fr : le sujet n’est plus tabou, on peut en parler sérieusement.

Porntube m’a tuer

Pour ceux qui ne connaissent pas le terme, les tubes sont des sites reprennant le modèle de YouTube mais en version porno.

Ce qui donne des sites avec des milliers de vidéos visibles gratuitement et des utilisateurs qui en rajoutent à la chaine.

Ca a rapidement été un vrai carton et les tubes sont devenus un sujet d’inquiétude pour une bonne partie de l’industrie du porno US.

Les producteurs de contenu y trouvaient leurs vidéos en accès libre, les sponsors leurs vidéos exclu et une bonne partie de leurs clients et les webmasters leur trafic.

Pendant quelques années ça a été le bazar, entre ceux qui suivaient le mouvement et jouaient à fond la carte du tube, ceux qui essayaient de lutter contre cette évolution et puis tous les autres qui se retrouvaient exclus sans rien comprendre.

Aujourd’hui les choses se normalisent et même si certains pensent le contraire, à mon avis les tubes resteront actifs sur le marché tout simplement parce qu’ils gagnent de l’argent.

Le freemium ou pourquoi le gratuit est un vrai business

Ne vous trompez pas, offrir quelque chose en espérant faire une vente au final est une technique qui ne date pas d’internet.

Vous vous souvenez des échantillons gratuits donnés par les parfumeries où des démonstratrices qui offrent des cafés dans les grandes surfaces ?

Sur le web on reprend l’idée de base mais on parle de freemium pour désigner ces business models .

C’est quoi le freemium ?

Je vous avais parlé de Dropbox qui offre 2 gigas d’espace pour stocker vos trucs gratuitement ?

C’est une bonne illustration de ce qu’est le freemium.

L’idée de base du freemium c’est de générer un max de trafic/utilisateurs sur vos produits avec un service de base sympa et gratuit.

Puis de proposer des services complémentaires ou plus performants payants.

Tout le monde ne payera pas mais si vous avez beaucoup d’utilisateurs de la version gratuite, vous arriverez à gagner de l’argent.

Le meilleur exemple dans le genre reste Zynga qui édite Farmville et plein d’autres jeux gratuits sur Facebook et d’autres plateformes.

En se basant sur le freemium ils devraient faire 450 millions de dollars de CA cette année.

Pas mal pour une boite qui a 3 ans :-)

A une autre échelle on trouve un bon exemple de freemium dans la rencontre avec Plenty of Fish, un site US de dating qui faisait 10 millions de dollars de CA en 2008.

Donc à tous ceux qui pensent que les tubes ne gagnent pas d’argent : C’EST FAUX !

S’ils perdaient sûrement de l’argent à leur lancement, les business models ont évolué et mixent maintenant vente d’espaces publicitaires et services premiums.

Et pour connaitre certains acteurs sur le marché fr, se contenter d’exploiter soi-même ses espaces est très rentable.

Pourquoi si peu de tubes sur le biz fr ?

Maintenant qu’on sait que c’est un modèle économique viable, pourquoi n’y a-t-il pas plus de tubes sur le marché fr ?

A mon avis c’est un mélange de plusieurs raisons :

  • tout le monde n’a pas les moyens techniques ou financiers pour se lancer
  • les gros affiliés ont déjà des biz qui tournent bien sans tubes (dumps, trades, tops, annuaires)
  • les sponsors n’ont pas envie de se lancer dans un biz qu’ils maîtrisent mal
  • le biz ne se porte pas si mal que ça grâce à la cb30

Si on y ajoute le fait que les extraits vidéos longue durée sont de plus en plus courants sur les sites fr, j’ai tendance à penser qu’on ne verra pas des tubes tout de suite sur le marché fr, parce qu’au fond rien presse pour les gros acteurs de ce biz.

Après certains voudront peut-être accélérer les choses et se placer premiers sur le créneau, espérant rafler la mise au passage :-)

Pourquoi pas, après tout Chris Anderson qui écrivait sur le freemium annonce maintenant que l’internet est mort.

Dans se contexte se constituer un site majeur avec une masse de trafic fidélisé est certainement une bonne stratégie.

Pour autant ceux qui ne pourront pas faire leur tube ne doivent pas s’inquiéter.

Les produits sont là, les clients sont toujours là et avec un peu d’imagination et de SEO on pourra encore vivre de l’affiliation adulte, même en étant tout petit.

Il faudra juste continuer à bosser et à s’adapter.

PS : je suis curieux d’avoir vos avis sur les tubes et leur avenir, n”hésitez pas poster vos avis.