Une installation WordPress générale pour tous vos blogs

Vous êtes de plus en plus nombreux à créer des réseaux de blogs sous WordPress.

Je vous propose donc aujourd’hui un petit tuto permettant de n’avoir qu’une seule installation pour tous vos blogs.

Installer WordPress Mu

Depuis WordPress 3.0, la version standard a fusionnée avec WordPress MU ( multi-utilisateur ).

Or, vous remarquerez qu’avec une installation classique, le module de gestion multi-blog est absent.

Nous allons donc commencer par activer les fonctionnalités réseaux de WordPress 3.

Procédure réseau avec WordPress 3

Dans le fichier wp-config.php, ajoutez cette ligne :

define (‘WP_ALLOW_MULTISITE’, true ) ;

Placez là après le Chemin absolu vers le dossier de WordPress.

Position de la ligne de code dans le fichier wp-config.php

Ensuite, dans votre admin WordPress, commencez par désactiver TOUS vos plugins.

Après quoi, allez dans les Outils, puis cliquez sur Réseau.

Vous allez alors pouvoir initialiser la procédure d’installation de WordPress MU.

Installation de WordPress Mu

Remplissez les champs, et cliquez sur Installer.

Par défaut, laissez l’adresse des sites du réseau en sous domaine. De toute façon, nous allons remplacer ces adresses par vos domaines.

Onglet réseau dans l'admin WordPress

Installation du réseau

Avant de poursuivre, commencez par sauvegarder vos fichiers wp-config et .htaccess pour éviter de perdre vos données en cas d’erreur (ca arrive !).

Une fois en sécurité, allez dans votre client FTP, et créer un dossier nommé blogs.dir dans le répertoire /wp-content/.

Création du dossier blogs.dir dans le répertoire /wp-content/

Dans votre fichier wp-config, collez la première zone de code après la ligne que vous avez ajouté au début de ce tutorial.

Edition du fichier wp-config.php

Dernière ligne droite : collez la seconde zone de code dans votre fichier .htaccess en écrasant l’intégralité du contenu déjà présent dans votre fichier.

Après vous être déconnecté et reconnecté, vous pouvez constater l’apparition d’un nouvel intitulé en haut à droite: Admin du Réseau, signe que l’installation c’est bien déroulée.

Cliquez dessus pour accéder à l’administration générale du réseau.

WordPress Mu en multi-domaine

Comme vous le constatez, jusqu’ici, vous ne pouvez faire que des sous-domaines. Ceux-ci fonctionnent indépendamment (même si ils sont tous configurables via l’admin générale en un clique), comme des blogs à part entière, mais ne sont accessible que par sous-domaine.domaine.com.

L’enjeu est désormais d’utiliser le plugin Domain Mapping afin d’avoir plusieurs domaines (au lieu des sous-domaines).

Installation du plugin

Après avoir téléchargé, dézipé et installé le plugin Domain Mapping, suivez les étapes suivantes.

D’abord, identifiez le fichier sunrise.php dans le dossier du plugin, et envoyez le via votre client FTP dans le répertoire /wp-content/.

Créez ensuite un dossier nommé mu-plugins et envoyez-y le fichier domain_mapping.php.

Envoi du fichier sunrise.php, et création du dossier mu-plugins dans le répertoire /wp-content/

Pour finir, éditez votre fichier wp-config, et insérez la ligne suivante après les lignes du mode multi-site :

define( ‘SUNRISE’, ‘on’ );

Configuration de votre réseau multi-domaine

Rendez vous dans l’admin générale de votre réseau naissant.

Cliquez ensuite sur Domain Mapping pour accéder aux options de configuration.
Configuration du plugin Domain Mapping

Renseignez l’ip de votre serveur dans le champ Server IP Address.

Vous avez ensuite quatre options de configuration :

- Remote Login qui permet une connexion indépendante pour chaque site du réseau (à cocher si vous voulez des blogs indépendants)
- Permanent redirect (better for blogger’s pagerank) initialise une redirection 301 pour mapper vos domaines. (la seule case que vous devez impérativement cocher)
- User domain mapping page offre un accès aux options de mapping pour les utilisateurs connectés (pour faciliter l’accès de vos rédacteurs etc..)
- Redirect administration pages to site’s original domain (remote login) redirige l’utilisateur d’un domaine vers le domaine principal lorsque vous vous connectez à l’admin. (l’opposé de Remote Login)

Ajout de vos domaines

Commencez par créer autant de sous-domaine que de blogs que vous souhaitez installer dans votre admin réseau.

Par exemple, je veux un blog belle-fesse.com, et un beau-cul.com. Je vais donc créer les sous-domaine : belle-fesse.pti-cul.com et beau-cul.pti-cul.com (pti-cul.com étant mon domaine principal).

Notez pour chacun l’ID du sous-domaine (il est visible dans l’url lorsque vous cliquez sur les options de configuration d’un sous domaine)

Emplacement de l'ID des sous domaines

A présent, rendez vous dans votre admin serveur (cPanel ou Plesk) pour configurer les domaines.

Pour cPanel :

Cliquez sur Domaines garés et renseignez les domaines que vous souhaitez ajouter à votre réseau.

Vous aurez évidemment pris soin au préalable de faire pointez les DNS sur le serveur en question.

Domaines garés dans cPanel

Pour Plesk :

Choisissez votre domaine principal (celui où vous avez installé WordPress), et créer autant d’alias que de domaine pour votre réseau.

Encore une fois, les DNS de chaque domaine doivent pointer vers le serveur où est hébergé votre réseau.

Alias dans Plesk

De retour dans votre super admin, allez dans le menu déroulant du plugin Domain Mapping, et cliquez sur Domains pour créer vos domaines.

Création de domaines avec le plugin Domain Mapping

Utilisez la partie New Domain pour créer un nouveau domaine.

Dans Site ID, vous devez renseignez l’ID du sous domaine que vous avez notez précédemment.

Pour le champ Domain, il vous suffit d’écrire l’url du domaine correspondant.

Par exemple, l’ID de belle-fesse.pti-cul.com est 3, et le Domain est www.belle-fesse.com.

L’option Primary est censée définir le domaine principal, mais en réalité, elle ne sert strictement à rien (puisque, par défaut, le domaine principal est celui où est installé le réseau). Vous pouvez donc le cocher ou la décocher pour tous vos domaines.

Cliquez sur Save, et appréciez le résultat : Votre site apparaît dans la liste des sites administrés par votre réseau.